Un auteur à la une non pas une mais deux fois !

L’auteur de romans historiques Pierre Bonin édités par la Fondation littéraire Fleur de Lys peut se vanter d’avoir fait la une d’un journal, non pas une mais deux fois, et plus encore, en même temps ! En effet, monsieur Bonin a fait la une des hebdomadaires locaux LE PROGRÈS DE VILLERAY et LE JOURNAL DE ROSEMENT dans leurs éditions du 14 janvier 2009.

a.pier82

L’auteur Pierre Bonin à la une de l’édition du 14 janvier 2009 de l’hebdomadaire local LE PROGRÈS VILLERAY

a.pier84

Le texte est reproduit plus bas sur cette page – À titre indicatif de la mise en page de l’article

a.pier86

L’auteur Pierre Bonin à la une de l’édition du 14 janvier 2009 de l’hebdomadaire local le JOURNAL DE ROSEMONT

Le texte est reproduit plus bas sur cette page - À titre indicatif de la mise en page de l'article

Le texte est reproduit plus bas sur cette page – À titre indicatif de la mise en page de l’article

a.pier89

Texte de l’article paru dans LE PROGRÈS VILLERAY et LE JOURNAL DE ROSEMONT.
Toujours en ligne sur le site des journaux.

Marcher sur les traces de la Légion étrangère

LE PROGRÈ VILLERAY – LE JOURNAL DE ROSEMONT

Publié le 15 Janvier 2009

Louise Potvin

«Au début des années 1920, le Maroc est ensanglanté par une guerre cruelle mettant aux prises les tribus de la région du Rif aux forces armées de la coalition franco-espagnole.» Ce fait historique sert de trame de fond aux aventures de Mohammed Abd El Krim, qui tente de faire vaciller le trône du sultan, et celles du sergent-chef Marcel Picard, un Canadien français démobilisé de la Légion étrangère.

L’auteur Pierre Bonin signe son troisième récit historique avec Abd El Krim ou l’impossible rêve. Avant de s’adonner à l’écriture, un projet de retraite, M. Bonin a d’abord fait un travail minutieux digne d’un historien. «J’ai visité les lieux, rencontré les gens et fait des recherches dans des archives afin d’en apprendre davantage sur cette période d’occupation française et dresser le portrait des us et coutumes et de la religion, entre autres, à cette époque.»

Ce qu’il a découvert l’a fasciné. Ses recherches l’ont conduit tout droit… au Québec. «Plusieurs de nos compatriotes québécois étaient dans les rangs de la Légion étrangère», une hypothèse qui ne figure nulle part dans nos manuels d’histoire, mais qui a été corroborée notamment par Roger Bosc, un vétéran français qui a participé à la Seconde Guerre mondiale et a longtemps vécu au Maroc. C’est d’ailleurs de sa collection personnelle que sont tirées les photos de la guerre du Rif qu’on retrouve dans l’ouvrage.

«Plusieurs de nos compatriotes québécois étaient dans les rangs de la Légion étrangère.»

Pierre Bonin

D’hier… à la Toile

Peu d’auteurs québécois se lancent dans le roman historique. Plus rare encore sont ceux qui, comme M. Bonin, ne sont publiés qu’en ligne pour la simple et bonne raison que sa maison d’édition, la Fondation littéraire Fleur de Lys– une fondation à but non lucratif – est la seule au Québec à ne publier que sur le net – et papier sur demande. Ainsi, M. Bonin ne touche pas un sou, le livre virtuel étant téléchargeable gratuitement. L’auteur recevra cependant quelques subsides dans le cas de l’impression papier.

Mais l’aventure virtuelle devient, pour Pierre Bonin, une belle carte de visite, d’autant plus que son dernier bouquin figure déjà parmi les dix livres numériques gratuits les plus lus chez son éditeur. «J’aime mieux savoir que 1500 Internautes, de partout à travers le monde, ont lu mon livre, que d’avoir imprimé 300 livres dont 150 sont restés sur les tablettes», justifie-t-il.

Son ebook à la main, Pierre Bonin va plus loin dans l’expérience du cyberespace. Son petit Sony – Amazon offre aussi une version intéressante, dit-il – lui permet de télécharger 150 bouquins «le contenu moyen d’une bibliothèque personnelle» qu’il peut ainsi allègrement transporter partout, sous le bras. «Archambault est actuellement le seul au Québec à vendre cet appareil qui se détaille environ 300$.»

Pour lui, l’avenir est nettement au livre électronique. Sans crier à la mort du médium traditionnelle, les contraintes écologiques – et économiques, le téléchargement étant moins onéreux – attireront de plus en plus d’adeptes, croit-il. Et, si le marché anglophone a une longueur d’avance en matière d’offre sur Internet, les grandes maisons d’édition européennes telle Bayard, présentent déjà une collection virtuelle appelée à croître davantage.

SOURCE

Cliquez ici pour en savoir plus sur les romans historiques et autres livres de Pierre Bonin édités par la Fondation littéraire Fleur de Lys

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , ,
Publié dans Souvenir de presse
One comment on “Un auteur à la une non pas une mais deux fois !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Bienvenue

Dix ans, ça se fête ! 2003-2013

%d blogueurs aiment ce contenu :