La pression exercée par la Fondation littéraire Fleur de Lys sur les salons du livre

Depuis sa création en 2003, la Fondation littéraire Fleur de Lys a exercé une pression continue pour la reconnaissance du nouveau monde du livre au Québec, une reconnaissance qui passe par une information adéquate des Québécois. Nous avons surveillé de très prêt le monde traditionnel du livre et dénoncé son retard à intégrer le nouveau monde du livre. Les salons du livre furent souvent dans notre mire. Événement idéal pour informer la population, les salons du livre européens ont vite fait une place de choix au nouveau monde du livre (éditeurs en ligne, livres électroniques, livres numériques,…). Malheureusement, les salons du livre au Québec ne suivent pas l’exemple européen et s’en tiennent au monde traditionnel du livre. En 2009, j’écris à Didié Fessou, chroniqueur littéraire au quotidien LE SOLEIL pour lui souligner l’absence du nouveau monde du livre à la suite du dévoilement de la liste des exposants et de la programmation du Salon du livre de Québec. Monsieur Fessou donnera suite à mon courriel dans un article intitulé «Un absent, le livre de demain».

le-soleil

Un absent, le livre de demain

Didier Fessou
Le Soleil
Publié le 12 avril 2009 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

(Québec) Au nom de la Fondation littéraire Fleur de Lys dont il est le président et éditeur, Serge-André Guay m’a envoyé ce courriel dans lequel il plaide en faveur d’un salon du nouveau monde du livre au Québec à l’image de l’espace Lectures de dem@in du Salon du livre de Paris.

Il écrit : «Le Salon du livre de Paris a doublé son espace dédié aux Lectures de dem@in en présentant pas moins de 28 conférences consacrées à l’avenir du livre. C’est grâce à de pareilles initiatives que la nouvelle économie du livre se développe en France. Au Québec, rien de tel, même à notre échelle.

«Lors du dernier Salon du livre de Montréal, les visiteurs ont pu voir quelques livres électroniques et assister à une table ronde sur le sujet. Même s’il s’agissait d’une grande première pour le Salon du livre de Montréal, la direction n’a cru bon s’impliquer. En fait, l’événement fut organisé par un exposant, la Librairie Monet, en collaboration avec le Consulat général de France à Montréal.

«Et la direction du Salon du livre de Montréal n’a pas accueilli le projet de la librairie Monet à bras ouverts. À la question ?Comment le Salon du livre a-t-il réagi lorsque vous leur avez dit que vous vouliez présenter le livre électronique à votre kiosque??, M. Monet m’a répondu : ?Il n’était pas trop chaud à l’idée. Ce kiosque me coûte 10 000 $ pour six jours. Au lieu de mettre cet argent dans mes poches, j’ai préféré organiser cet événement pour lancer la réflexion au sujet du livre électronique auprès des lecteurs.? La conférence a fait salle comble, mais aucun média montréalais n’a couvert cette grande première malgré la présence de plusieurs d’entre eux sur le site même du salon.

«Alors que faut-il envisager pour donner un coup de pouce au développement de la nouvelle économie du livre au Québec? Un salon du nouveau monde du livre où seront abordés tous les thèmes utiles pour sensibiliser les lecteurs et les auteurs : l’édition électronique, l’édition en ligne sur Internet, l’encre, le papier et le livre électroniques, le livre numérique et ses différents formats, l’impression à la demande, les droits d’auteurs numériques, les contrats d’édition électronique, les librairies et les bibliothèques virtuelles, les enjeux culturels et économiques, la diversité éditoriale en ligne, la démocratisation de l’accès à l’édition, etc. Les sujets ne manquent pas. La Fondation littéraire Fleur de Lys est à la recherche de partenaires pour organiser un tel salon. Le projet pourrait prendre la forme d’un espace dédié pour les salons du livre existants dans les différentes régions du Québec.»

Le 25 mars, en conférence de presse, le grand manitou du Salon du livre de Québec, Philippe Sauvageau, s’est formellement engagé à consacrer temps et espace aux nouvelles technologies du livre et de l’édition… l’année prochaine!

______________________

Lire cet article sur le site Internet du quotidien LE SOLEIL

Télécharger la version PDF

Télécharger notre revue de presse (PDF)


Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Souvenir de presse
One comment on “La pression exercée par la Fondation littéraire Fleur de Lys sur les salons du livre
  1. […] La pression exercée par la Fondation littéraire Fleur de Lys sur les salons du livre […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Bienvenue

Dix ans, ça se fête ! 2003-2013

%d blogueurs aiment ce contenu :